Robert Walser Jour 22

tricot.jpg

"Y'a de l'orage dans l'air":

Aujourd'hui Delphine discute en allemand avec une personne du pavillon "Travail de rue", je ne comprends pas un mot, mais elle me traduit. Ce moment fait écho au moment passé hier avec Ann Cotten, Charles et Delphine, à traduire justement une enquête mise en place par Ann Cotten, sur l'utilisation de plusieurs langues, ce que cela implique et offre. Alors que nous redigeons le cahier de bord et une fiche d'expédition, une femme vient nous demander:

"Parlez-vous juste français?"

"Majoritairement", répond Delphine.

Cette femme et un homme nous demandent si l'on peut lire en allemand. Ils enregistrent des textes lus sur la Robert Walser Sculpture, sur une bande magnétique, et tricotent avec ces enregistrements. Le temps de finir de rédiger le cahier de bord et Delphine est en train de lire un texte de Robert Walser, "Kleist in Thun", collée au micro d'un engin venu d'un autre temps. "C'est comme à l'armée".


C'était génial de lire ce texte en allemand, "Kleist in Thun". Nous avions découvert des bribes de cette nouvelle lors de la conférence tant appréciée du traducteur américain, qui nous avait décrit cette recherche d'un refuge pour la nuit (sur une île sur l'Aar: Aarinsel).


P1022602.JPG

TEMPETE



La sculpture s'est à nouveau fait mettre à l'envers. du polystyrène volait dans tous les sens, et nous courions partout coucher les objets légers au sol pour éviter de se prendre une chaise dans la figure. la levée de tempête était très belle, nous avons vu le nuage lourd s'avancer sur la structure et chacun a eu le temps de prendre la mesure de ce qui allait se produire: lentement, élégamment, la tempête s'est abattue et a lavé la sculpture.

D'un coup l'espace s'est vidé et nous nous sommes retrouvés sur ce radeau immense, le totem abattu au sol un couteau à pain fiché dans le coeur*, les naufragés d'un deuxième écueil.

* Nous avons assisté à une très belle scène de sacrifice. Yves et moi surplombions le forum depuis la sculpture et regardions deux petites filles s'essayer à sculpter le totem en polyester debout au centre au sabre - couteau à pain. Le rapport au danger de Colin Ward nous frappait en plein visage.


Après la tempête, de chaque tanières sortaient les curieux, telles de petites souris n'attendant que l'éclaircie pour participer de nouveau à la vie de la sculpture.

Impatience, frustration, irritabilité, sursollicitation sont présents ces jours... électromagnétisme de tempête?



Collectif Dandelion