Robert Walser Jour 19

P1022487.JPG

Du ch'ni. Avec Lore nous discutons beaucoup, nous imaginons la ligne Dandelion à la lumière des réalités pratiques de la Robert Walser Sculpture. Aussi des rencontres.

Et petit à petit, ce que nous avions projeté, réunis ces six derniers mois à Genève dans le master Trans, mute et prend de nouveaux visages. Nous essayons de nous affranchir des discours qui se voulaient réalisateurs.

Nous allons... faire des expéditions dans la ville avec des enfants. "Nous voulons... faire ci et ca, et plutôt comme ca."

Les fantasmes s'évanouissent pour nous laisser ce en quoi nous croyons, les valeurs que nous portons. TARAXACUM sur ta ville.

C'est dans cet état d'esprit que nous partons marcher, Lore et moi, pour donner forme à des idées nouvelles. Au cours de cette marche, naquis l'idée d'organiser des MARCHES RONDES, l'idée est d'amener marcher différents acteurs de la Robert Walser Sculpture autour d'une thématique, d'un mot, afin d'en discuter et de transmettre nos réflexions à notre retour au milieu du forum.

P1022417.JPG

Cette forme répond pour nous au besoin d'ouvrir la Robert Walser Sculpture sur la ville, et ainsi semer les enjeux qui germent au sein de cette forteresse.

Forteresse, dont les murs nous protègent de l'ordre exterieur mais du même temps protègent la ville du joyeux désordre intérieur.

Les MARCHES RONDES sont une double tour de siège, afin d'assiéger aussi bien la ville que la Robert Walser Sculpture, et permettre aux petits soldats de la pensée d'aller partout et de changer de camp au besoin.

Jean-Pierre Rochat et Ann Coten répondirent à l'invitation avec simplicité, ils partirons demain avec nous dans cette première marche ronde avec pour thême: DESORDRE, TARAXIS, CH'NIS.

Collectif Dandelion