Robert Walser Jour 10

IMG_3770.jpg

Difficile de partir

Par Yves

Le train, de justesse, comme souvent. J'ai passé quelques jours à Genève et ai quelques craintes qu'au dixième jour de la sculpture,celle-ci ai quelque peu perdu de son energie.

A peine sorti de la gare je croise Thomas, tout souriant. Entrée dans la sculpture, de nombreux visages familiers. L'ambassade metamorphosée, comme j'ai pu l'apercevoir lors de nos discussions whatsapp et sur le cahier de bord. Bridel n'a pas perdu de son energie, je discute avec lui en attendant l'arrivée de Grace. Je me demande comment la dynamique a évolué en mon absence, et surtout comment elle va évoluer maintenant que nous ne sommes plus que deux. C'est le dernier jour avec Grace, pour moi, elle reviens en août et nos emplois du temps ne coincident pas. Elle arrive, empêtrée dans ses valises. Nous faisons le point et je me réjoui d'avoir un compte rendu de ce qui s'est passé en mon absence. Je constate qu'il y'a beaucoup de chantiers en cours, et nous planifions déja un peu la journée de demain, lorsque je serais avec Stoya, une élêve de la HEAD qui la remplace. 11h30 et Bridel m'appelle.

- "Tu veux un verre ?"

- "De quoi?"

- "Gin"

IMG_3780.jpg

Il faut profiter. Musique, quelques personnes se joignent à nous, beaucoup nous observent d'en face, l'air amusé et satisfait de ce qui se passe. Petit moment de grace, danse. Nous travaillons en même temps,gérons la logistique, le budget, et vers une heure passons récupérer les affaires restantes à l'appartement. A notre retour nous avons une pensée pour notre professeur, nous ayant conseillé de profiter. La dynamique est joyeuse et nous avancons surprenament bien sur nos chantier malgré nos verres qui se remplissent, un peu malgré nous. Grace fini de rédiger la cahier de bord de la veille et nous prenons des photos de l'arnarchive, ainsi que de l'espace qui évolue continuellement.

Il est seize heure et j'accompagne Grace à son quai pour les adieux, heureux d'avoir pu profiter de cette dernière journée ensemble.

IMG_3798.jpg

De retour sur la sculpture, j'en profite pour déambuler dans les diverses parties, explorer les recoins que je n'ai encore apercu, tant il y a de choses. J'entre chez Lady Xena, puis pars à la recherche d'explications concernant son lien avec Walser. Xena est écrivaine, et Walser a écrit sur le masochisme ainsi que sur la sexualité non vécue. Je remercie l'un des tenants du centre Robert Walser de Berne. Vernissage. Invitation par Bridel, Karaoké improvisé. La journée avancée, la chaleur s'est dissipée et il est désormais possible de s'assoir sur certains canapés sans fusionner avec le scotch. Lecture de Jean-Pierre Rochat, en francais, j'en profite. Aujourd'hui il est difficile de partir.

Collectif Dandelion